Viva fitness montpelier lunel nimes
 

_parent _blank
cliquer sur les photos pour zoomer et sur X pour fermer.

Développé couché:


Le développé couché est un exercice de base poly articulaire* qui sollicite principalement le grand pectoral, le petit pectoral, les triceps et les deltoïdes antérieur (avant de l’épaule).

D’autres muscles sont utilisés comme le coraco-brachial, le grand dentelé et le grand dorsal.

Cet exercice est un des plus connue en musculation et est utilisé en Force Athlétique.


*Poly articulaire : Plusieurs articulations (dans le cas du développé couché l’articulation du coude et de l’épaule)



Consignes à suivre pour le placement :


-Allongez vous sur le banc de façon a avoir les yeux à l’aplomb de la barre (cette précaution vous évitera de toucher le support pendant l’exécution du mouvement)


-Les omoplates et les fessiers doivent être en contact avec le banc.

Certain vous diront qu’il faut avoir le dos plaqué mais il faut tout simplement garder sa courbure naturelle propre a chacun.


-Pour la largeur de la prise de main je conseille un peu plus large que les épaules de façon à ne pas trop solliciter les triceps tout en gardant une grande amplitude. 


-Les pouces doivent verrouiller la barre et le poignet resté un maximum dans l’alignement de l’avant bras.



Consignes pour exécution du mouvement :


-Descendre au niveau des mamelons tout en gardant les coudes dans l’alignement de la barre.


-Inspirer dans la descente puis expirer durant toute la monté.


-Toujours retenir la charge de façon lente dans la phase excentrique effleurez les mamelons puis repartez dans la phase concentrique. Il est important de ne pas faire rebondir la barre dangereusement sur la cage thoracique.


Variante du développer coucher :


Coude au corps :   

  1. a) Barre amenée au nombril : Sollicitation des deltoïdes antérieurs très importante.
  2. b) Barre amenée aux mamelons : Sollicitation accrue des triceps.


Prise serrée : Travail accrue de la partie sternal du grand pectoral (Milieu des pectoraux).


Prise écartée : Amplitude réduite mais travail accru du grand pectoral. L’intérêt de cette version est d’écarter les pectoraux.